Et si on fichait la paix à nos oreilles?!

Mis à jour : févr. 20


L'oreille est un organe complexe servant à l'audition mais pas uniquement.

Elle joue également un rôle essentiel dans la perception de l'équilibre. Elle permet de coordonner tous les muscles moteurs du corps, sans exception, pour un équilibre parfait.

Mais le plus impressionnant, est que notre cerveau trouve 90% de son énergie dans les sons. Vous comprenez à quel point l'oreille est un organe bien pensé qui mérite que nous prenions quelques précautions?!


Elle se compose de 3 parties distinctes :

  • L'oreille externe composée du pavillon et du conduit auditif.

  • L'oreille moyenne, dans laquelle se trouve la caisse du tympan et la trompe d'Eustache.

  • L'oreille interne, qui comprend le vestibule, la cochlée et le canal central.

Maintenant que nous avons vu la partie anatomique et fonctionnelle, je vous explique pour quoi "il faut ficher la paix à nos oreilles" !


Parlons de chose qui fâche : le cérumen.


Ah...le cérumen... cette vilaine "cire jaune" que nous cherchons tant à éliminer, et qui pourtant est une protection indispensable pour nos oreilles.


Nos sociétés, hyper-protectrices, paternalistes, arrivent, à grand renfort de publicités, à nous convaincre qu'il faut tout aseptiser, nettoyer, récurer. Pas seulement les oreilles, il n'y a qu'à allumer la télévision pour s'en rendre compte... Nous sommes tous coupables de saleté et de manque d'hygiène, mais heureusement ces grands sauveurs et pourfendeurs de vérités sont là pour nous guider vers les bons achats, de cotons-tiges en l'occurence ! Et ce, malgré les recommandations contraires des ORL.

Que celui qui n'en a jamais acheté une fois dans sa vie, lève la main...

Trêve d'ironie et de cynisme.


Avec bonheur, la fin de cette aberration est en cours. Conformément à la loi sur la biodiversité du 9 aout 2016, les cotons-tiges en plastique disparaissent doucement des rayons des supermarchés. Remercions cette mesure environnementale ( les cotons-tiges en plastique sont une catastrophe pour les océans) qui permet de diminuer une pratique dangereuse pour nos oreilles.

Le tout étant de ne pas reproduire la même chose avec un coton-tige en bambou ou autre , nous sommes bien d'accord, puisque le sujet est celui ci: la dangerosité de cette pratique.


Le cérumen n'est pas sale ! Et en plus il s'évacue seul.


Cette sécrétion est produite par la peau du conduit auditif, elle constitue un film protecteur et antiseptique.

D'ailleurs, celles et ceux qui n'en produisent pas assez, sont plus souvent sujet aux infections.


Ce cérumen sort seul du conduit, grâce à un mécanisme d'auto-nettoyage. Tout le long de son trajet, il se charge des impuretés pour atteindre finalement l'orifice du conduit.

C'est à cet endroit et seulement à cet endroit que nous pouvons nettoyer délicatement à l'aide d'un mouchoir ou de l'auriculaire ( il est bien là pour ça non?! ), ou d'un coton-tige si vraiment pour vous, c'est insurmontable de ne plus en avoir ( mais c'est prendre le risque de continuer à l'utiliser).

Enfoncer un coton-tige, au delà de ce bord, est risqué, surtout pour les enfants. Un bouchon peut se former, et conduire à une baisse de l'audition, il y a également le risque de perforer le tympan ( fortes douleurs ).

Et surtout, à nettoyer trop souvent, la peau perd sa protection, devient irritée, douloureuse et source de démangeaisons.


Q'en est-il des sprays, poires d'oreilles, bougies Hopi ou cure-oreilles ?


Si vous êtes utilisateurs de bouchons anti-bruit ou piscine, d'écouteurs ou d'aide auditive, sachez que pour vous, un nettoyage tous les 3 mois s'imposent.


Les sprays nettoyants ( bien souvent inefficaces ) seront à utiliser avec parcimonie et uniquement si le tympan n'est pas abimé.











Une poire remplie d'eau tiède peut être utilisée afin de ramollir le cérumen. Mais faites attention de ne pas la presser trop fort ou l'insérer trop loin dans le conduit, afin de protéger le tympan.











La bougie d'oreille, qui est loin de faire l'unanimité

auprès des médecins, est supposée aspirer le

cérumen, qui va donc remonter le long du conduit

afin d'être évacué. Même si son étude n'a pas

montré son efficacité,elle n'a pas non plus démontré

son inefficacité. Faites attention à ne pas trop

l'enfoncer et à ne pas vous brûler.







Le cure-oreilles permet de retirer l'excédent de cérumen sans aller trop loin dans le conduit. Grâce à sa forme, il est impossible de pousser le cérumen vers le tympan. Cet outil sûr et efficace, est adapté à l'hygiène des petits et des grands. Celui en inox reste le meilleur choix. Attention tout de même à ne pas aller trop loin, aux gestes brusques, afin d'éviter tous risque de blessures ou perforation du tympan.




Je terminerai en vous disant que le plus simple reste le nettoyage sommaire, sous la douche. A l'eau le plus souvent, au savon de temps en temps pour nettoyer le pavillon si l'écoulement est plus important. N'oubliez pas de bien vous essuyer en sortant, avec une serviette, ou un mouchoir, afin d'éviter de laisser de l'eau dans le conduit auditif.

Pensez à consulter un ORL en cas de douleurs, de démangeaisons, ou inquiétude.


"Prenez soin de vous, vous avez toutes les cartes en main"


#oreilles #soinhygiene #orl #spayauditif #cureoreilles #cerumen


0650661606

  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • LinkedIn Social Icône
certifie1.png

©2020 par Mège Valérie

Siret : 418 945 929 00051

Mentions légales

Politique de confidentialité