Les bienfaits des monodiètes.

Mis à jour : févr. 20

Nos modes de vie, notre consommation alimentaire, notre sédentarité, notre stress, l’alcool, la nicotine, les pesticides, sans oublier nos propres déchets provenant du renouvellement de nos cellules, encrassent notre organisme. D’ordinaire, le corps se détoxifie naturellement, grâce aux organes dépuratifs (le foie, les reins, la peau, et même les poumons). Mais s’il est soumis à trop rude épreuve, notre organisme s’épuise et ne parvient plus à traiter les déchets.Les déchets s’accumulent et, à la longue, perturbent le bon fonctionnement du corps en causant divers désagréments : fatigue, irritabilité, troubles du sommeil, problèmes de peau, rhume…

Mais alors comment aider le corps à se nettoyer et à se régénérer ?


Par la monodiète ! Il s’agit de ne consommer qu’un seul aliment sur une journée ou plusieurs jours. Explication d'un programme « détox » efficace et assez facile à mettre en œuvre. 


Comment préparer notre corps à cette monodiète :


Il faut se chouchouter avant, pendant et après. Voyez ça comme un moment rien qu'à vous, où vous pouvez vous recentrer et prendre soin de votre corps.

Prendre le temps de bien mettre en place sa cure est primordial. Il est important d’éliminer petit à petit des aliments de son alimentation, je vous recommande d’évincer d’abord les protéines animales puis végétales. Ensuite ce sont les laitages (si vous en consommez encore ;) ) qui passent à la trappe, suivies des céréales.

On prépare ainsi son organisme progressivement. La veille du jour J, on ne consomme plus que des fruits et des légumes. Cela permet d’éviter les symptômes liés à la détoxification de l’organisme, tels que maux de tête, nausées, fatigue, frilosité. Pour aider l’organisme à se lancer dans le processus de nettoyage, il peut également être recommandé de procéder à une purge ou à un lavement intestinal en tout début de cure.


N'hésitez pas à consommer des tisanes dépuratives avant, pendant, après :

  • Le fenouil est connu pour ses propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires. Il facilite le transit intestinal et est particulièrement recommandé pour dégonfler les ballonnements.

  • Le pissenlit, en particulier les racines, a une action détoxifiante sur le foie, la vésicule biliaire, les intestins, alors que les feuilles stimulent davantage le fonctionnement de l’appareil urinaire.

  • L’ortie favorise les fonctions digestives, et stimule le fonctionnement des organes tels le foie et le pancréas.

  • L’artichaut est excellent pour le transit intestinal.


La monodiète en pratique :


Les aliments les plus populaires utilisés dans ces diètes sont :

  • Pomme

  • Raisin

  • Cerises

  • Pêche

  • Melon

  • Carotte

  • Asperge

  • Céleri

  • Riz

  • Quinoa

À noter que l'eau, les tisanes sont à volonté durant cette période de détox monodiète. 

Gardez en tête de ne consommer que des produits de saison, bios, et si possible locaux.

Voyons suivant les saisons, des idées de monodiète :


  1. En automne : raisin ou pommes Vous pouvez manger du raisin à votre faim (jusqu’à quatre kilos par jour). Préférez le blanc, plus digeste. Il doit être biologique : les pesticides utilisés pour la culture du raisin risquent d’engendrer des gastrites ou des œsophagites s’ils sont consommés en excès. Dépuratif sanguin et drainant, le raisin contribue aussi à éliminer les graisses incrustées. Seule contre-indication : le diabète. Si vous n’aimez pas le raisin, ou si votre organisme a du mal à l’assimiler, remplacez-le par la pomme. Plus douce pour les intestins, elle stimule et décongestionne le foie.

  2. En hiver : soupes de légume ou céréales Mixées ou non, les soupes de légume ( un seul légume ) réduisent l’acidité de l’organisme et lui laissent assez d’énergie pour affronter l’hiver. Autre option : la cure de céréales. Energétique et nutritive, elle est idéale après les excès de fin d’année. Elle draine les toxines hors du système digestif sans affamer. Au choix : riz semi-complet (le riz complet est trop irritant ; le riz blanc, trop vite assimilé par l’organisme, a perdu ses nutriments), sarrasin, millet (céréales sans gluten, car celui-ci a tendance à "encrasser" le système digestif). Vous pouvez aromatiser vos céréales (sauce de soja, poudre de sésame salée dite gomasio, herbes aromatiques) évitez de manger des galettes de riz car elles ont un index glycémique de l’ordre de 85. A ce niveau d’élévation du glucose sanguin, on peut parler d’agression contre le pancréas et le corps tout entier. Ce type d’aliments augmente le risque d’obésité, de résistance à l’insuline, de diabète et de vieillissement prématuré. Attention : une fois la cure terminée, ne consommez pas de fruits crus pendant 48 heures, pour éviter les risques de fermentation intestinale.

  3. Au printemps : les petits légumes frais Consommés en solo, la carotte, les asperges, le céleri ou le pissenlit jouent les plantes dépuratives et aident l’organisme à se tonifier et se reminéraliser. Utilisez impérativement des légumes frais (et bios). Associez 50 à 100 grammes de légume cru et 200 à 400 grammes du même légume cuit à la vapeur, en soupe ou en purée (et en jus pour certains d’entre eux). Ajoutez si nécessaire un peu de sel aromatisé ou de sauce de soja. Avant les repas principaux, buvez un jus de plante (bouleau, prêle, plantain, ortie, en boutiques bio), pur (selon posologie) ou mélangé à un verre de jus de légumes maison (préparé avec du chou, du céleri, du fenouil, des navets, du concombre, un peu de betterave crue et de carotte – tous bio, évidemment).

  4. En été : cerises, melons, pastèques… En début de saison, les cures de cerises sont parfaites (évitez les fraises, trop acides). Au cœur de l’été, les pêches, le melon ou la pastèque nettoieront le foie, la vésicule biliaire, les reins et les poumons sans provoquer de problème digestif.


Durant le(s) jour(s) de monodiète, tous les aliments autres que celui qui a été choisi pour être consommé à volonté sont interdits. Certains aliments tels que les produits sucrés, les plats industriels ou encore l'alcool seront particulièrement à fuir afin d'obtenir de bons résultats.

De même, le tabac et toutes les sources de stress externes sont à éviter pour que la période de monodiète soit réellement efficace et bénéfique.

Pendant toute la durée de la cure, prenez le temps de faire de l'exercice, ne serait-ce qu'un peu plus de marche chaque jour. L’activité physique provoque une augmentation de la circulation sanguine et par conséquent l'oxygénationde l'organisme et un meilleur filtrage du sang. Profitez aussi de moments de calme et de repos car la relaxation stimule toutes les fonctions végétatives de l’organisme, notamment la digestion. Enfin, bains chauds, massages, séances de hammam ou de sauna favoriseront la détox par l’intermédiaire de la peau. 

Si la monodiète peut présenter des inconvénients passagers et symptomatiques de la detox (lassitude, fatigue, déprime), ses bienfaits pour l’organisme sont indéniables. Par un phénomène d’autolyse (littéralement "autodigestion"), les toxines sont grignotées, les déchets disparaissent, ce qui permet la régénération des tissus et des organes, et revitalise l’organisme. Si c’est une première expérience et que vous pratiquez en toute autonomie, soyez modeste. Vous pouvez commencer par des demies-journées ou pouvez aisément prévoir une monodiète de 1 à 3 jours, si celle-ci est bien préparée. Pour une cure plus longue, mieux vaut rejoindre un groupe dans le cadre d’un séjour "détox".


En fin de diète, la reprise alimentaire se fait dans le sens inverse de la préparation : réintroduction de fruits et légumes crus ou cuits puis des produits laitiers faciles à digérer mais pourquoi ne pas se décider à les stopper? Lire mon article vous expliquera pourquoi. Et ensuite viennent les céréales et enfin les protéines animales. 


"Prenez soin de vous, vous avez toutes les cartes en main "


#monodiete #alimentationsaine #prendresoindesoi #jeune #detox #tisane

0650661606

  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • LinkedIn Social Icône
certifie1.png

©2020 par Mège Valérie

Siret : 418 945 929 00051

Mentions légales

Politique de confidentialité