Soutien-gorge au placard, tétons libres!

Le no bra, quel joli anglicisme pour désigner le fait qu'on se débarrasse ENFIN du soutien-gorge. Mode? Mouvement féministe? Objectif santé ? Ou simplement preuve de bon sens et de choix

Décliné en défi sur les réseaux sociaux ( #NoBraChallenge ), ce phénomène va bien au-delà du challenge ou de la tendance passagère.

Si certaines stars comme Jennifer Lawrence ou Lady Gaga l'ont adopté et permettent de trouver l'inspiration ou le courage pour de nombreuses femmes, elles restent encore peu nombreuses à l’adopter aujourd’hui. En décembre 2019, elles n’étaient que 11% de la population féminine à s’en passer occasionnellement (chiffres de l’Institut Français de la Mode).

Je ne m'étendrai pas sur les motifs féministes ce jour (même s'ils sont légitimes 😜), car ce qui m'intéresse ici, c'est l'aspect Santé. Les bienfaits du "non-port" du soutien-gorge sont nombreux (et nous verrons aussi les dangers).

Alors, si vous n’avez jamais sauté le pas, par honte, gêne, peur, ou pour tout autre motif qui ne regarde que vous et vous seule, testez le dans la sphère privée, cela vous permettra ainsi de vous libérer de vos craintes et d’assurer en douceur, une potentielle transition vers la sphère publique.