L'argile, cette merveille ancestrale et naturelle.

Je pourrais passer des heures à vous parler de l'argile verte, tant elle m'épate et tant elle trouve son intérêt au quotidien. Je la conseille d'ailleurs très souvent lors de mes consultations. Que ce soit en interne ou en externe, je vous explique pourquoi elle devrait avoir une place de choix dans votre "trousse santé" !


Qu’est-ce que l’argile verte?


L’argile verte est un produit naturel. Elle est issue d’une roche sédimentaire tendre.

C’est un matériau riche en minéraux, notamment le silicate d’alumine et en oligoéléments comme le fer, le potassium, le sodium, le calcium et le magnésium.

C'est donc pour cela qu'elle est utilisée depuis la nuit des temps en médecine et en esthétique.


Il existe différents types d’argiles dont la teinte varie en fonction de l’état chimique dans lequel s’y trouve le fer.

Quel que soit le type d’argile choisi, la silice en est le composant principal.

Cela a son importance quand on sait qu’il s’agit d’un constituant important des tissus du corps humain !

Elle contribue à la solidité des ligaments et des articulations, à la bonne santé de la peau et des dents, au renforcement des ongles, des cheveux, des vaisseaux et des os et assure le bon fonctionnement du système immunitaire. L'argile est très absorbante. Elle permet donc de retenir plus facilement les toxines ainsi que les impuretés du corps.


L’argile verte se présente sous deux formes principales: l’argile verte illite et l’argile verte montmorillonite.


> L'argile verte illite a dimportantes capacités d’absorption, on la retrouve donc principalement dans le domaine de la beauté, en application externe, sous forme de cataplasmes ou de masques.


> L'argile verte montmorillonite est très pure, elle est riche en magnésium et très concentrée en silice: entre 50 et 60 %. Elle est fortement utilisée pour la santé et la beauté, grâce à ses propriétés régénérantes, reminéralisantes, revitalisantes, et détoxifiantes.

Elle s’utilise soit en absorption, diluées dans de l’eau, soit en application externe sous forme de masques, pansements ou cataplasmes.

Mme Jade Allègre, médecin anthropologue et naturopathe, fervente défenseuse de l'argile, en a d'ailleurs fait le sujet de sa thèse de médecine.

L'argile au quotidien


En interne

L'argile verte est un puissant anti-poison, pansement et réparatrice de la muqueuse gastrique et intestinale, elle reminéralise, et est anti-inflammatoire.


Elle trouve son utilité si vous êtes dans une des situation suivante :

  • pour tous les problèmes digestifs (diarrhées, brûlures et acidité d’estomac, reflux gastrique, vomissements, gastro-entérites…)

  • problèmes chroniques du colon

  • carences en minéraux, fatigue, système immunitaire déficient

  • Acidose

  • lutte contre les vers et parasites intestinaux

Bref vous l'aurez compris elle va bichonner vos organes internes, et principalement vos intestins! Elle stimulera les organismes fatigués grâce aux oligo-éléments et à aux minéraux qu’elle contient. Elle renforcera par ailleurs vos défenses naturelles et aidera à la régénération cellulaire.


Comment l'utiliser ?

Il suffit de miser sur une argile verte de type ultra-ventilée, adaptée à une consommation interne.

Chaque jour, mélangez-en une cuillère à café dans un verre d’eau de source (au mieux). Il est important d’utiliser une cuillère en bois ou plastique pour mélanger vos préparations car les ions de l’argile peuvent s’échapper et s’agglutiner sur le couvert.

En pratique, vous remplissez un demi verre d'eau, vous saupoudrez l'argile, ne la remuez pas, laissez la se déposer au fond du verre, seule.

Laissez ensuite reposer le mélange pendant 2h ou plus, puis consommez l’eau infusée avant de dormir, pendant une semaine (pour cette première phase, ne consommez que l'eau, ne mélangez pas, ne consommez pas l'argile déposée au fond).

Si votre organisme supporte bien les effets de l’argile, vous pouvez dès la deuxième semaine, mélanger le dépôt de poudre au fond du verre avec l’eau et consommer ce « lait » en entier.

Dans le cas de troubles digestifs incommodants comme des diarrhées, mieux vaut arrêter la cure quelques jours ou réduire les quantités, mais reprendre aussitôt un retour à la normale. Après un mois de cure, vous pouvez éventuellement poursuivre avec une consommation de kéfir de fruits ou une cure de probiotiques pour renforcer encore davantage votre flore

intestinale.

En cure de 3 semaines en moyenne.


Très important Songez à mettez un interval de 2 à 4h entre l'argile et les médicaments, afin d'éviter d'annihiler leurs effets.

Même si l’argile est très bien tolérée par voie orale, mieux vaut respecter les doses et ne pas dépasser une cure de 3 semaines/ 1 mois.

L'argile verte ne doit pas être utilisée par voie interne en cas d'insuffisance rénale grave, elle ne doit pas non plus, être utilisées en cas d'antécédents d'occlusion, ou de maladie comportant un risque d'occlusion du tube digestif.


En externe


Je vais vous expliquer ici, l'intérêt du cataplasme car en ce qui concerne les masques ou utilisation cosmétique, vous trouverez aisément tout ce qu'il vous faut d'informations, dans les magazines, etc....

  • Douleurs ou maladies rhumatismales (A savoir tout ce qui touche les os, les articulations, les muscles, les tendons : arthrose, courbatures, crampes, tendinites, entorses, fractures, etc… Très utile aussi simplement après le sport)

  • Plaies, brûlure

  • Hématomes, jambes lourdes et problèmes circulatoires

  • Douleurs au niveau du ventre : douleurs abdominales, douleurs menstruelles, diarrhées…

  • Verrues, durillons, panaris, furoncles ou abcès

  • Hémorroïdes

  • Sciatique

  • Mal au dos

  • Mais aussi zona

Comment procéder ?

Placez l’argile verte en poudre dans le récipient de verre de préférence (pas de métal) et ajoutez de l’eau petit à petit pour donner une consistance de pâte à crêpe. Toutefois, si vous traitez une brûlure ou une inflammation, l’argile aura tout intérêt à être plus pâteuse, plus épaisse. L’idéal est de préparer l’argile au moins 30 minutes avant l’utilisation.


Appliquez le cataplasme à l’endroit désiré en mettant l’argile directement sur la peau.

Appliquez un gaze ou une bande de coton sur l’argile (un bout de tissu fera l'affaire).

Appliquez une petite pression sur l’emplâtre pour que l’argile soit bien au contact de la zone à traiter.

Bandez ensuite le cataplasme pour le maintenir en place. Dans l’idéal, évitez de bouger pour qu’il reste correctement posé.

Vous pouvez appliquer une source de chaleur sur le tissu (comme une bouillotte)

L'argile peut rester appliquée aussi longtemps qu'elle reste humide, mais 1h est un minimum.


Retirez le cataplasme d’argile lorsque :

  • L’argile est sèche,

  • Vous avez une sensation de malaise, de gêne.

  • La douleur de la zone réapparaît après avoir disparu.

  • Le cataplasme à tendance à se décoller tout seul.

Important

Jetez l’argile qui vient d’être employée.

Si l’argile est collée à la peau, il suffit d’un peu d’eau pour l’enlever facilement. Sur le tissu, attendez qu'elle ait séché pour la « gratter », cela ne tache pas.

Si vous remarquez des rougeurs, des démangeaisons et des petits boutons, cette réaction et parfaitement normale et ne doit pas vous inquiéter. Elle se fera de moins en moins importante au fil du temps.


Voilà ! Avouez que l'argile est digne d'intérêt et méritait bien un article !


"Prenez soin de vous, vous avez toutes les cartes en main"


#argile #inflammation #articulation #cataplasme #terre

813 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout