Le cholestérol et la naturopathie

Dans le langage courant, l’hypercholestérolémie correspond, à une augmentation ou un excès du cholestérol LDL, donc du « mauvais cholestérol », qui est un facteur de risque cardiovasculaire. Il peut être responsable de maladies cardiovasculaires telles qu’un infarctus du myocarde, un accident vasculaire cérébral ou une artériopathie oblitérante des membres inférieurs.

L’hypercholestérolémie fait partie des pathologies de la famille des hyperlipidémies ou dyslipidémies. Dans ce groupe, on trouve également l’hypertriglycéridémie qui est un excès de triglycérides dans le sang avec des conséquences relativement similaires à l’hypercholestérolémie.

En naturopathie, l’hypercholestérolémie est considérée comme une surcharge colloïdale.


L’hypercholestérolémie représente en France et dans le monde, un enjeu majeur de Santé Publique. Ce n’est donc pas superflu de s’y intéresser d'un peu plus près.

L’hypercholestérolémie est une pathologie qui affecte le métabolisme des lipides (graisses). Le cholestérol est une substance produite par notre organisme lui-même (source endogène du cholestérol) ; elle peut également venir de l’extérieur, par le biais de notre alimentation (source exogène du cholestérol). Le cholestérol ressemble dans sa consistance à du gras.

L’hypercholestérolémie est un facteur qui est modifiable – mais seulement en partie – par notre régime alimentaire et nos habitudes de vie.